A l’estuaire de Seine ça brule.

Phénomène régulier dit-on, l’estuaire de la Seine est la cible d’incendies criminels tous les printemps.

Ces incendies criminels sont allumés dans les gabions. Ensuite ce sont les roseaux secs qui partent en fumée à cause de ces bidons plastiques, câblages et pneus qui sont brulés. Selon Anne Leroy qui préside l’association Écologie pour Le Havre, ces incendies créés une fumée qui pollue durablement. Cette pollution durable touche à la biodiversité et à l'eau.

Partager cet article
Facebook FriendFeed Delicious Technorati digg

0 commentaires:

Leave a Reply

Messages les plus consultés

L'actualté Bio & écologique !

http://www.wikio.fr

Abonnez-vous à Biofamily

Fan Club