Mauvaises retombés économiques de l’environnement.



Une étude publiée le 9 décembre par la direction générale du Trésor évalue les impacts macroéconomiques de la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement et conclut qu'à long terme, ces investissements seraient néfastes pour le PIB et l'emploi. 450 milliards d'euros, c'est ce que devrait Grenelle : 440 milliards d'euros à engager entre 2009 et 2020 mais 535.000 emplois à la clefLa présentation du projet de loi Grenelle 2 coïncide avec la publication d'une étude ministérielle qui chiffre à 440 milliards d'euros le coût du Grenelle sur la période 2009-2020. Ce chiffre est l...Lire la newscoûter la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement, dans les domaines du transport, du bâtiment et des énergies renouvelables, pour atteindre les objectifs du Paquet Energie Climat.
Les investissements devraient, dans un premier temps, être bénéfiques à la croissance et à l'emploi, après 2020, ''le ralentissement  puis l'arrêt des investissements, la hausse des prix, et celle des prélèvements obligatoires nécessaire au  financement des investissements, annulent les gains économiques du Grenelle''. Pour finir, le NoteConsulter l'étude du TrésorPlus d'infosGrenelle aura un impact négatif sur le PIB et l'emploi.

Partager cet article
Facebook FriendFeed Delicious Technorati digg

0 commentaires:

Leave a Reply

Messages les plus consultés

L'actualté Bio & écologique !

http://www.wikio.fr

Abonnez-vous à Biofamily

Fan Club