Les écologistes espagnols s’inquiètent.

La centrale nucléaire de Cofrentes est située à 180 kilomètres de l’épicentre du séisme qui a touché l’Espagne ce 11 mai.

Cette centrale est aussi située à moins de 100 kilomètres de Valence qui compte environ 500 000 habitants. Au Parlement de Catalogne, Juan Ponce, estime qu’il faut fermer cette centrale, même si un séisme aussi puissant que celui qui a touché le Japon ne se produira sûrement pas. Pablo Silva, géophysicien à l’université de Salamanque tempère ces propos et rappelle que le plus fort séisme ressenti en Espagne a été de magnitude 7,5 sur l’échelle de Richter et s’était produit en 1969 à Huelva en Andalousie. Juste avant la catastrophe de Fukushima, la centrale de Cofrentes a reçu l’autorisation du gouvernement de fonctionner dix ans de plus, alors qu’elle est entrée en service en 1984.. Miguel Sebastian, ministre de l’industrie a annoncé que la centrale va être la première évaluée via les normes de sécurité européennes décidées après Fukushima. N’oublions pas que le nucléaire compte pour 18 % de l’électricité produite en Espagne, c’est à dire autant que les énergies renouvelables.

Partager cet article
Facebook FriendFeed Delicious Technorati digg

0 commentaires:

Leave a Reply

Messages les plus consultés

L'actualté Bio & écologique !

http://www.wikio.fr

Abonnez-vous à Biofamily

Fan Club