En prison pour faire pousser ses légumes



Aux État-Unis dans la ville d’Oak Park (Michigan), Julie Bass, doit payer une amende et est menacée de peine de prison pour avoir fait pousser des légumes dans son jardin !


Après des travaux sur les canalisations d’égout qui ont laissé son jardin complètement ravagé, Madame eut la judicieuse idée, après l'avoir remis en état, de le transformer en potager au lieu d'y semer la pelouse verte traditionnelle.

En effet, produire ses légumes assure une indépendance alimentaire partielle et promeut des pratiques qui ne nuisent pas à l’environnement (sans pesticide ni sans transport coûteux et polluant...) Il n’y a pas plus « local » que la nourriture qui provient directement de son jardin, n'est-ce pas ? C’est bon pour la santé publique, formidable pour l’environnement et fantastique pour enseigner aux enfants des compétences utiles qui leur font enfin lâcher la console de jeu.

Ce n’est malheureusement pas du goût de l’architecte urbaniste de la ville d’Oak Park, qui se plaint que ce jardin viole le règlement de la ville. Il exige qu’elle arrache tous ses légumes faute de quoi elle risque des amendes et même de la prison.

Partager cet article
Facebook FriendFeed Delicious Technorati digg

0 commentaires:

Leave a Reply

Messages les plus consultés

L'actualté Bio & écologique !

http://www.wikio.fr

Abonnez-vous à Biofamily

Fan Club