Elle n’ira pas en prison pour avoir fait pousser ses légumes !

 
Rappelez-vous, le 12 juillet dernier, nous avions parlé de la scandaleuse situation de Julie Bass, attaquée en justice par l’architecte urbain de la ville d’Oak Park (Illinois) aux Etats-Unis. Elle était accusée du « crime » de faire pousser des légumes bios dans son jardin d’agrément et risquait une peine de prison de 93 jours. 

Kevin Rulkowski, l’architecte urbain, avait qualifié ce jardin de « non approprié », expliquant « approprié » par « commun ». Peu après cette déclaration, une campagne avait été organisée pour poster des dictionnaires à la mairie d’Oak Park, pour qu’ils puissent vérifier d’eux-mêmes la définition du mot « approprié » !

Grâce à la mobilisation de nombreux médias alternatifs et le support du public, toutes les charges contre Julie Bass ont été abandonnées. Victoire !

Partager cet article
Facebook FriendFeed Delicious Technorati digg

0 commentaires:

Leave a Reply

Messages les plus consultés

L'actualté Bio & écologique !

http://www.wikio.fr

Abonnez-vous à Biofamily

Fan Club