Un raid CRS contres des vendeurs de fruits et légumes


Aux Etat-Unis, un raid opéré par des hommes armés et équipés comme des CRS, a été conduit avant-hier matin dans un local de vente de produits frais. Le groupe d'hommes armés était envoyé par le shérif du country de Los Angeles, le FDA (Agence Fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux), le ministère de l’agriculture américain et le CDC (Département de la santé et des services humanitaires du gouvernement américain).


La cible de ce raid : Rawesome Foods à Venice près de Los Angeles, un club privé d'acheteurs de produits frais (fruits, légumes, lait cru, fromage cru…). Fondé par James Stewart, ce club propose à ses membres des produits venant directement des producteurs. Rawesome Foods n’est donc pas un commerce de vente au détail. Les seuls acheteurs sont les membres du club. L’argent gagné par l’activité de revente est utilisé pour acheter de nouveaux produits.


Il y a deux jours, des policiers ont fait irruption dans les locaux, arme au poing. Tous les adhérents présents ont été sommés de quitter les lieux sur le champ. Ils ont ensuite menotté James Stewart et l’ont emmené en garde à vue au poste de police. Pour sa libération, le montant de la caution a été fixée à 123 000 $ (environ 87 000 €).


Pour justifier leur intervention, les forces de l'ordre étaient porteuses d'un mandat de « saisie d’échantillons variés pour leur faire subir une analyse en laboratoire ». Elles ont en fait procédé à la destruction totale du stock détenu par Rawesome Food, jeté tout le lait dans l’évier (plus de 1 500 litres), confisqué les fromages crus et les fruits pour les détruire…


James Stewart n’a pas été le seul vendeur de produits frais à se faire arrêter ces jours-ci. Sharon Palmer, propriétaire de Healthy Family Farm à Santa Paula en Californie (une petite ferme familiale vendant toutes sortes de produits fermiers fabriqués sur place) a été arrêtée et incarcérée la semaine dernière. 


Les autorités accusent ces deux personnes de « vente illégale (sans licence) de lait et/ou fromage cru ». Plus précisément, Sharon Palmer est poursuivie pour « mauvaise étiquetage de ses fromages crus ».


Le journal Natural News a qualifié le raid subi par Rawesome Foods "d’acte de terrorisme économique contre un commerce légitime et éthique de vente de produits sains ».

Partager cet article
Facebook FriendFeed Delicious Technorati digg

0 commentaires:

Leave a Reply

Messages les plus consultés

L'actualté Bio & écologique !

http://www.wikio.fr

Abonnez-vous à Biofamily

Fan Club